Friday, December 14, 2012

UX et Agile : Duo gagnant pour livrer des produits efficaces (Revue de Presse)

Une de mes connaissances vient de me transmettre cet article est me demande de le commenter:

http://letrainde13h37.fr/29/ux-et-agile-duo-gagnant-pour-livrer-des-produits-efficaces/

Cet approche est intéressante, mais elle me donne le sentiment que Scrum n'est toujours pas bien compris par ces auteurs.

Ci-dessous mes commentaires en vrac:


· Le Fond

  • Les projets (IT en particulier) ont évolués dans le sens où le produit développé doit répondre aux attentes d'un utilisateur et non aux attentes de la technologie. L'Agilité en particulier expose le postulat qu’un bon produit est celui qui est utilisé car répondant aux attentes du marché (les utilisateurs). A l'opposé, les démarches prônées par le marketing de Kottler, le produit ne crée plus les attentes.

  • dans les projets Scrum évolués, le produit devient une histoire que l'on raconte à un groupe d'utilisateur. Dans un premier temps nous répondons directement à leurs attentes, mais le développement du produit induit un nouveau facteur la participation active du client et des utilisateurs. Scrum dispose dans son ADN ce type de démarche. La maturité aidant, les Product Owner (Resp. du produit) deviennent des acteurs de l'équipe projet (pas le représentant du client) focalisé sur "l'histoire-produit" à leur raconter de sorte qu'une relation étroite et permanente entre Product Owner et Utilisateurs s'installe favorisant la livraison du bon produit au bon moment et, comme le dit Roman Pichler, un produit que les utilisateurs aiment.

  • les apports de l'agilité (rectification): l'agilité apporte un process permettant de créer un environnement favorisant la collaboration étroite entre le développement et les utilisateurs en libérant les blocages de part et d'autre: les itérations livrent une "histoire-produit" pour avoir à chaque fois le retour d'information des utilisateurs. La notion de valeur est un point à valider dès le début de la relation: est-ce que la valeur est pour le client ou pour les utilisateurs? L'approche itérative crée cet environnement de communication où un compromis limité dans le temps permet d'avancer pas à pas vers la solution. En fait, l'Agilité (Scrum en particulier) gère l'équilibre entre "Doing" et "Talking".

  • Réduire l’écart entre “Cycle d’évolution d’un produit” et “Processus d’une organisation” est un faux ami. Le cycle de vie du produit reste au cœur de la discussion cependant celui-ci est calé aux attentes réelles du marché (utilisateur). Le Processus d'organisation est un effet collatéral important de l'approche centrée utilisateur ou centrée produit. Les organisations mutent en systèmes où l'ensemble des participants sont au front (plus de back office!): voir modèle Beyond Budgeting (Agile Governance & Finance).


  • N’oubliez pas qu’Agilité signifie livrer au plus vite de la valeur. Ceci est faux. L'Agilité c'est créer une relation de confiance entre l'organisation, le client, les utilisateurs et l'équipe de développement. La livraison de la valeur n'est qu'un vecteur pour arriver à cette fin: pendant les itérations la relation avec les utilisateurs reste permanente sans qu'il n'y ait livraison de valeur. Cette livraison ne parvient qu'à la fin de l'itération. Ne pas confondre vitesse avec précipitation.

  • Intégration de l’UX dans le Backlog du produit
Cela fait plus de 7 ans déjà que Scrum intègre les préceptes de l'UX dans la mission du Product Owner. En France où la culture projet est à ses balbutiements, nous découvrons que les vertus proposées. Le Product Owner est un peu le parent pauvre de Scrum car cette méthode, principalement portée par les développeurs,  expliquait il y a vingt ans que le Product Owner est un ersatz de Business Analyste. En 1988, cette erreur a été relevée et corrigée et les UX Designers ont été intégrés dans les équipes de développement. Depuis 2001, nous considérons que le Product Owner est un UX Designer avec des compétences en gestion de produit et il travaille au sein de l'équipe Scrum au même titre que le Scrum Master. Cette démarche est perçue avec difficulté par les SSI car cela change leur relation avec le client. Avec Scrum, maximiser les résultats signifie également de fournir une équipe complète (PO compris) et s'engager sur un résultat (obligation de résultat) a contrario des contrats en régie donnant le leadership de l'agilité au client (qui a rarement été formé à cela!).
En conclusion, cet article présente l'UX Designer comme un doublon au rôle du Product Owner qui couvre déjà tout le spectre décrit. La réponse, de mon point de vue, serait de dire que le Product Owner est un UX Designer fait plus de sens.
L'Agilité se veut pragmatique et évite les surcharges. Fusionner les deux fonctions telles que la nature de mes formations PO depuis 5 ans déjà.

· La Forme

  • l'approche est un peu "junior" et les références françaises Claude et Jean-Claude ne peuvent pas réellement répondre à cette question:

2 comments:

  1. Agile certifications are a very good way to gauge an individual’s knowledge of what Agile really is and how Agile Principles are implemented across different scenarios. It is very important for an individual to participate in a good training session ahead of any Agile certification e.g. PMI-ACP™ by PMI, Scrum Master Certification (SMC™)by SCRUMstudy, The Agile Project Management™ (AgilePM®) certification by APMG etc.

    ReplyDelete
  2. Alexia. The topic here is Agile UX.
    Certification program are related to low agile knowledge ie it's a "ready" criteria.
    The certification program you are referring to have low recognition in enterprises: PMI-ACP are more and less used in middle-east, SMC is "exotic", and AgilePM likewise.

    ReplyDelete